Coup de cœur: de l’horreur à la gratitude pour la vie.

J’ai été très touché en écoutant la conférence que cette femme a donnée dans le cadre des journées du pardon 2017 au Val Consolation. Quand on perd ses enfants et sa maison lors d’un acte criminel, il est difficile d’imaginer rebondir un jour. Mais plutôt que des mots, regardez cette vidéo sur son site après avoir lu ce qu’elle écrit ci-dessous.

« Il n’y a pas de véritable changement sans libérer ce qui se joue « malgré nous ». Il n’y a pas de véritable transformation sans plonger dans les eaux profondes de notre subconscient. En reconnaissant, accueillant et libérant les schémas répétitifs émis par nos mémoires cellulaires, nous lâchons l’état de victime et devenons responsables et acteurs de notre vie.

En mettant lumière et conscience sur nos zones d’ombre, nous réalisons que tout est projection de nos facettes intérieures. Si nous avons le courage de nous reconnaître en tout ce qui vit, nous découvrons que ce monde est un reflet de nous-mêmes. Nous pourrons alors choisir de nous transformer, et le monde se transformera également. Il s’agit de révéler nos propres ressources et d’être une contribution au bien-être de l’Humanité et de la planète. »

Dans ce second paragraphe, Meena parle avec précision de ce que nous proposons dans le livre « Enfin libre d’être soi-même ».

Lien à son site et à la conférence ICI.

Merci Meena d’être une femme si inspirante et porteuse d’espoir d’un monde plus paisible.

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire