Perdre sa vie à la gagner

Pour débuter cette réflexion, j’aime bien rappeler que nous n’avons pas à gagner notre vie ! Je le répète : nous n’avons pas à gagner notre vie ! Pourquoi ? Notre vie nous l’avons gagnée à la naissance. Un jour, nous la perdrons, cela s’appelle la mort (sous l’angle de notre enveloppe physique).

Alors oui, nous gagnons de l’argent en travaillant ; cet argent, je le souhaite, permet à un maximum d’êtres humains de se payer ce qui est indispensable à la poursuite de leur vie (nourriture, un toit et l’accès aux soins). Mon expérience me montre que les mots ont une énergie et utiliser encore et encore l’expression « gagner sa vie » ajoute une couche de pression, de stress inutile.

Le paradoxe est que malheureusement beaucoup d’êtres humains perdent leur vie (autrement dit la santé, le goût de vivre, leur énergie vitale) à gagner de l’argent ou à « gagner leur vie », ce qui dans ce cas est particulièrement inapproprié.

J’ai fait partie de ces êtres humains, dans une prison plus ou moins dorée, la mienne l’était car le retour financier était au-dessus de la moyenne mais comme le chante si bien Barrueco dans sa magnifique chanson « Être humain » (voir coup de cœur de mai 2018) : « c’était une prison dorée mais c’était une prison quand même… ».

Rappelez-vous ces deux points :

  • Personne ne nous a mis dans cette prison ; nous y sommes entrés tout seul, sans même nous en apercevoir (et il n’y a pas à se culpabiliser pour cela).
  • N’oubliez JAMAIS que la clé est à l’intérieur.

Une discussion récente avec un ami m’a fait chaud au cœur. Il travaille dans le secteur tertiaire et je pensais qu’il finirait son activité professionnelle au même endroit. En l’observant, je me voyais des années auparavant. Lors de cette discussion, il m’expliquait qu’il n’était plus prêt à accepter n’importe quoi et qu’il se mettait en chemin avec détermination pour changer de métier tôt ou tard. Avec tout le respect et l’amitié que j’ai pour lui, ce n’est pas sur lui que j’aurais misé pour un tel changement. Chaque être humain qui dit OUI à « lui-m’aime » et NON à une peur porte le changement du monde en lui et cela nourrit mon besoin d’espoir d’une société plus joyeuse. Merci à toi Amigo et à tous ceux qui se choisissent ainsi.

Je le répète : l’argent n’a pas été créé pour nous empêcher de nous déployer, d’offrir notre meilleur au monde !